Paillis de cèdre et plantes d’intérieur: Une technique inspirante!

Passionnée des plantes depuis fort longtemps, j’ai récemment découvert une technique qui consiste à utiliser comme substrat le paillis de cèdre. Ce substrat assure l’humidité et l’aération des racines en tout temps ce qui facilite l’entretien des plantes tropicales. Ce procédé a été inventé par Dominic Plants que j’ai découvert grâce à son groupe sur Facebook.

paillis de cèdre

Cultiver les plantes d’intérieur en paillis de cèdre

Lorsque rempotée dans le paillis de cèdre la plante s’acclimate progressivement au changement. Les racines de terre reste en surface et peu à peu la formation de racine aquatique prend forme. Jour après jour les racines descendent au fond du pot pour aller rejoindre la réserve d’eau. Une fois que les nouvelles racines ont atteint la réserve, la plante puise l’eau et les nutriments qu’elle a besoin pour se développer.

Racine d'eau qui pousse dans le paillis de cèdre
Voici un bel exemple de racine aquatique qui se dirige vers la réserve d’eau au fond du pot

Les avantages d’utiliser le paillis de cèdre pour ses plantes d’intérieur

  • Réduit la présence d’indésirables et éloigne les insectes nuisibles
  • Retient l’humidité uniformément dans le pot
  • Fournit une humidité et une aération constante aux racines
  • Est moins cher que les autres types de substrats
  • Contribue à un enracinement et une croissance rapide des plantes
  • Facilite la culture des plantes capricieuses
  • L’arrosage est simplifié et uniforme pour toutes les plantes

Terreau et mélange de rempotage

La terreau que l’on utilise pour les plantes d’intérieur est souvent très compacte et n’offre pas l’aération nécessaire pour les plantes. Aussi, le temps de séchage entre les arrosages est nécessaire si l’on ne veut pas causer la pourriture des racines avec une terre trop mouillée. Souvent cela occasionne une instabilité au niveau des racines.

Plantes compatibles avec le paillis de cèdre

  • Monsteras
  • Philodendrons
  • Raphidophora
  • Spathiphyllum
  • Syngoniums
  • Agleonemas
  • Alocasias
  • Colocasia
  • Pothos(Epipremnum, scindapsus)
  • Anthuriums
  • Bégonias
  • Cissus
  • Draceanas
  • Peperomias
  • Hoyas
  • ZZ
  • etc.

Libre à vous de tester toutes sortes de plantes, voir même des fruits et des légumes. Si vous êtes comme moi et la plupart des adeptes de la culture dans le paillis de cèdre, vous aimerez faire des essais. Par contre, il n’est pas conseillé de mettre des cactus en cèdre mais rien ne vous empêche d’essayer car au fond l’expérimentation est au coeur de cette technique.

Comment rempoter une plante en paillis de cèdre?

Si vous êtes débutant avec cette technique, il est préférable de commencer avec une plante qui n’a pas trop de valeur à vos yeux. Parfois certaines plantes réagissent mal au transfert, elles peuvent dépérir et perdre des feuilles, donc vaut mieux ne pas prendre de chance. Il est aussi conseillé de se familiariser avec la technique avant d’effectuer le transfert de toutes vos plantes.

1. Choisir le pot idéal pour la culture en paillis de cèdre

Il faut savoir que lorsque l’on cultive les plantes dans le paillis de cèdre le choix de pot est important. Il faut être en mesure de pouvoir vérifier en tout temps la réserve d’eau au fond du pot. C’est pour cette raison que l’on recommande d’utiliser des pots transparents. Que ce soit en vitre ou en plastique, récupérer des pots que l’on utilise dans la vie de tous les jours (verres, pots massons, pots de Nutella, etc.) libre recours à votre imagination. Finalement, vous devez choisir le pot selon les proportions des racines de votre plante car elles doivent avoir de la place pour respirer et croître. Plus la plante est grande et mature plus elle aura besoin d’un grand pot et vice versa.

Pot de verre pour la culture des plantes dans le paillis de cèdre
pot de plastique utilisé pour planter des plantes dans le paillis de cèdre

2. Préparer les racines pour le transfert

La première étape est d’enlever la terre ou autre substrat des racines. Vous devez procéder délicatement pour ne pas abimer les racines. Certaines plantes sont plus faciles que d’autres à dégager. Lorsque les racines sont trop compactées avec la terre, il est recommandé de laisser tremper le bloc de racine/terre pendant environ une heure dans un contenant avec de l’eau. Cela permet de ramollir le tout et facilite le nettoyage.

nettoyage des racine pour le rempotage en paillis de cèdre
Exemple de racine facile à libérer de la terre
Exemple de racine compacte avec la terre

Une fois que les racines sont dégagées le plus possible de leur substrat, vous devez rinser sous l’eau pour compléter le nettoyage. Veuillez noter que ce n’est pas catastrophique s’il reste encore de la terre au travers les racines.

3. Procéder au rempotage de la plante dans le paillis de cèdre

Tout d’abord vous devez vous procurer le paillis de cèdre que l’on retrouve à partir de la fin mars dans la plupart des centres de jardinage et de rénovation. Il y a plusieurs couleurs disponibles, le choix n’a pas d’importance c’est selon votre goût personnel.

Ensuite, remplissez le pot avec le paillis de cèdre à environ au 3/4 et déposez les racines délicatement sur le paillis de cèdre. Ce que l’on doit comprendre à ce moment-ci c’est que les racines déposées sur le paillis sont des racines de terre, donc il est bien important de s’assurer en tout temps que ces racines ne soient pas en contact avec l’eau de la réserve qui sera ajouté à la fin du rempotage.

Pour s’assurer que l’eau ne touche pas aux racines de terre, il est suggéré d’effectuer une marque sur le pot pour mémoriser à quel endroit se trouve les racines. Vous pouvez utiliser un feutre, du ruban adhésif, mettre un élastique autour du pot, etc.

4. Recouvrir les racines de paillis de cèdre

Une fois que vous avez bien marqué l’endroit où se trouve les racines de terre, vous pouvez les recouvrir de paillis de cèdre. Rien de mieux qu’une vidéo pour voir le processus!

5. Comment fonctionne la réserve d’eau?

Il est maintenant temps d’ajouter l’eau de la réserve dans le pot. Pour se faire, je vous suggère d’y aller petit à petit pour ne pas submerger le pot d’eau trop rapidement. À cette étape-ci vous devez vous assurer de respecter un pouce de distance entre l’eau et les racines de terre. Les racines de terre ne doivent pas toucher l’eau car elles pourraient pourrir et cela pourrait engendrer la mort de votre plante.

Habituellement après quelques semaines, selon le type de plante, les racines d’eau vont se former et descendre de plus en plus vers la réserve. C’est à ce moment que la plante est à l’aise dans son nouvel environnement et devrait recommencer ou continuer sa croissance. À cette étape-ci vous devez essayer de laisser environ un pouce d’eau en tout temps dans la réserve. Si vous ne voyez pas les racines au travers du pot, c’est après un mois que l’on laisse 1 pouce d’eau dans la réserve. (Cela peut être variable en fonction de la profondeur de votre pot, environ 1/8 de pouce de la profondeur.)

Engrais et nutriments

Finalement, une fois que les racines d’eau se sont formées et qu’elles touchent le fond du pot il est temps de débuter l’engrais et les nutriments. Si vous avez de la difficulté à voir les racines ou si elles ne touche pas encore le fond vous devez quand même commencer les nutriments après un mois dans un paillis de cèdre. Voici ce que Dominic Plants recommande pour sa technique:

Engrais 20-20-20: ajouter à la réserve d’eau au deux semaines (diluer l’engrais dans l’eau selon les instructions)

MagnifiCal: (Source de magnésium & Calcium pour la structure de la plante): ajouter à la réserve d’eau 1,3ml/L au deux semaines (diluer le produit dans l’eau selon les instructions)

Compost de vers de terre ou marin: à saupoudrer en très petite quantité deux fois par année lorsque les racine remplisse le pot.

Dakine420: vaporiser une fois par jour ou moins. (Source d’azote en engrais Foliaire pour donner des feuilles plus vertes et en santé)

Cedarmagik

Dominic Plants et son équipe travaillent présentement sur un produit qui a été développé spécialement pour la culture en cèdre avec tous les minéraux essentiels entièrement chélatés, ph adapté et libération contrôlée pour éviter toute accumulation non désirée dans la réserve. Il sera bientôt disponible pour tous et facilitera la gestion des nutriments à fournir à nos plantes. Pour en apprendre davantage sur la culture de plantes dans le paillis de cèdre et sur les nouveaux produits à venir, je vous invite à rejoindre le groupe de Dominic Plants où il donne de généreux conseils à tous les membres de son groupe. Voici le lien pour le groupe Culture des plantes d’interieur en paillis de cèdre. Dominic Plants

J’espère que cet article vous aidera à démystifier cette technique qui est de plus en plus populaire auprès des amoureux de plantes. De mon côté je trouve cette technique inspirante, thérapeutique, voir même créative.

2 Comments

  1. Longue vie à Cèdraël !

  2. Oui, c’est vraiment inspirant, cette façon de faire… par laquelle j’ai renouvelé mes vœux d’amour et de bons compagnonnages avec mes plantes. Merci Cèdraël 😉.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :